be_ixf;ym_201907 d_21; ct_100

Nous voulons tous voyager en santé, mais malgré tous nos efforts, nous pourrions devenir indisposés. Un empoisonnement alimentaire, des blessures, le mal des transports ou l’insomnie sont autant de désagréments qui peuvent gâcher nos vacances.

Nous vous proposons donc cinq conseils santé naturels pour que vos prochaines vacances se déroulent sans anicroches de santé.

1. Probiotiques pour soutenir la santé gastro-intestinale

Un empoisonnement alimentaire peut subitement mettre un terme à vos vacances! Après avoir mangé de la nourriture contaminée, vous pouvez présenter des symptômes de nausée, de vomissements ou de diarrhée [1].

Les probiotiques aident à renforcer la santé gastro-intestinale et contribuent à une flore intestinale bénéfique.  Il a également été démontré que certaines souches spécifiques aident à gérer la diarrhée infectieuse aiguë et réduisent le risque de diarrhée associée à l’antibiothérapie [2].

Augmentez votre consommation de probiotiques en intégrant plus d’aliments fermentés dans votre alimentation : tempeh, miso, choucroute, yogourt et kéfir par exemple. Si ces aliments font rarement partie de vos repas, vous pouvez aussi prendre un supplément de probiotiques.

2. Echinacea purpurea  pour les symptômes du rhume et des infections des voies respiratoires supérieures

Êtes-vous sujet au rhume et aux infections des voies respiratoires supérieures quand vous voyagez? Contribuez à soulager les symptômes de ces affections et abrégez-les grâce à l’échinacée (Echinacea purpurea)  [3] [4].

3. Mélatonine pour le décalage horaire

Les voyageurs qui changent de fuseau horaire peuvent ressentir une grande fatigue et souffrir de troubles du sommeil en raison du décalage horaire. Comment remettre votre horloge biologique à l’heure durant vos déplacements? Grâce à la mélatonine bien sûr !

La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale de notre cerveau. Elle contribue à maintenir le rythme circadien du corps, un système biologique interne d’une durée de 24 heures qui dicte quand nous devons nous endormir et nous réveiller. Cependant, des conditions telles que les voyages et le travail en rotation peuvent altérer ce cycle veille-sommeil.

Pour les personnes qui franchissent plusieurs fuseaux horaires, un supplément de mélatonine peut aider à prévenir ou réduire les effets du décalage horaire tels que la fatigue diurne et les troubles du sommeil [5].

4. Gingembre pour le mal des transports

Est-ce que les déplacements en bateau, en avion, en train ou en voiture vous rendent malade ? Dans de telles circonstances, la nausée et les vomissements peuvent être soulagés par le gingembre, un des remèdes naturels les plus populaires contre le mal des transports [6].

En phytothérapie, on utilise également le gingembre pour aider à calmer les malaises digestifs, notamment le manque d’appétit, les spasmes digestifs, l’indigestion, la dyspepsie et la colique flatulente [6]. Mâchez un petit morceau de gingembre frais ou prenez une infusion ou une capsule de gingembre avant de voyager pour prévenir le mal des transports. Vous pouvez aussi essayer notre Gingembre biologique en comprimés à croquer !

Boire de l’eau à intervalles réguliers, manger des petits repas comportant des protéines et porter un bracelet anti-nausées, qui agit par accupression, sont d’autres moyens potentiellement utiles contre le mal des transports  [7] [8].

5. Pommade à l’arnica en cas d’ecchymoses ou de foulures

La pommade à l’arnica est un remède naturel efficace pour aider à soulager la douleur et/ou l’inflammation dans les muscles et les articulations [9]. En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, l’arnica est un excellent remède à garder à portée de la main pour gérer la douleur musculaire, les foulures et les hématomes.

Veillez sur votre santé lorsque vous voyagez en restant actif et bien hydraté et en consommant une variété de fruits, de légumes, de grains entiers et de protéines de qualité. Bon voyage !

Références :

[1] Reid, G., Jass, J., Sebulsky, M. T., & McCormick, J. K. (2003). Potential Uses of Probiotics in Clinical Practice. Clinical Microbiology Reviews, 16(4), 658–672.

[2] Health Canada. Natural Health Product – Probiotics. Retrieved July 13, 2016 from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/atReq.do?atid=probio.

[3] Health Canada. Monograph – Echinacea purpurea. Retrieved July 13, 2016 from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=80.

[4] Hudson, J. B. (2012). Applications of the Phytomedicine Echinacea purpurea (Purple Coneflower) in Infectious Diseases. Journal of Biomedicine and Biotechnology, 2012, 769896.

[5] Health Canada. Monograph – Melatonin, Oral. Retrieved July 13, 2016 from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=136.

[6] Health Canada. Monograph – Ginger. Retrieved July 13, 2016 from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=99&.

[7] University of Maryland Medical Center. Motion Sickness. Retreived August 2, 2016 from: http://umm.edu/health/medical/altmed/condition/motion-sickness.

[8] Dr. Weil’s Condition Care Guide. Motion Sickness. Retrieved August 2, 2016 from: http://www.drweil.com/drw/u/ART00390/Motion-Sickness.html.

[9] Health Canada. Monograph – Arnica. Retrieved July 13, 2016 from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/atReq.do?atid=arnica&lang=eng.