Encourager les enfants à manger sainement est essentiel à leur croissance et leur développement. Mais si vous voulez qu’ils conservent ces bonnes habitudes, il ne suffit pas de les encourager.

Il faut leur apprendre à faire la distinction entre les aliments nutritifs et ceux qui nuisent à leur santé pour poser le fondement qui leur permettra de bien s’alimenter toute leur vie. Un élément important de cet enseignement consiste à leur montrer comment lire l’étiquetage nutritionnel des denrées alimentaires.

Comment lire l’étiquetage nutritionnel pour bien manger

Il est beaucoup plus facile d’aider vos enfants à comprendre les étiquettes nutritionnelles si vous êtes capable de les déchiffrer vous même. Une brève récapitulation des informations de Santé Canada Comprendre l’étiquetage des aliments vous aidera à vous assurer que vos connaissances sont à jour.

Vous serez alors en mesure, vous et vos enfants, de vous amuser à déchiffrer les étiquettes d’aliments nouveaux et de faire des choix bons pour votre santé.

L’étiquetage des aliments pour les enfants

Vos enfants vous ont peut-être déjà demandé pourquoi certaines denrées portent des étiquettes nutritionnelles et d’autres non. Au Canada, l’étiquetage nutritionnel n’est pas exigé pour les aliments tels que les fruits et les légumes frais, la viande crue et les produits de boulangerie. Pour connaître la valeur nutritive de ces aliments, vous et vos enfants pouvez utiliser ces ressources :

En ce qui a trait aux aliments emballés portant une étiquette nutritionnelle, les enfants devraient tout d’abord chercher le Tableau de la valeur nutritive. Montrez-leur les composantes de ce tableau, telles que la portion, le nombre de grammes de sucre et les sortes de gras (lipides). En plus du Tableau de la valeur nutritive, les enfants devraient comprendre l’importance de la liste des ingrédients, comment ils peuvent vérifier la présence d’allergènes et ce que signifient les allégations nutritionnelles et de santé.

Tableau de la valeur nutritive

Le tableau figurant sur le côté ou à l’arrière de l’emballage constitue le point de départ de votre lecture de l’étiquette. Il expose quatre points fondamentaux :

  1. La portion
  2. Les calories par portion
  3. Le % de la valeur quotidienne
  4. Les éléments nutritifs de base

1. La portion

Montrez à vos enfants comment utiliser « la portion » pour comparer la composition en nutriments de deux denrées alimentaires semblables. Par exemple, comparez la teneur en sodium de différentes vinaigrettes ou la quantité de sucre dans différentes marques de céréales. Dans la plupart des cas, le choix le plus sain affichera le chiffre le plus bas par portion.

Même si les portions correspondent aux quantités de référence pour un adulte, vous pouvez tout de même les utiliser pour enseigner aux enfants la notion de portion. Faire des choix alimentaires judicieux implique limiter son apport en aliments plus riches en :

  • Sucre
  • Sodium
  • Lipides saturés

Le reste des renseignements figurant sur le Tableau de la valeur nutritive sont fondés sur une portion.

2. Les calories

Le nombre de calories contenus dans une portion correspond à la quantité d’énergie que fournit cet aliment.

Les sources de calories sont :

  • Les glucides
  • Les matières grasses (lipides )
  • Les protéines

Aidez vos enfants à comprendre la place des calories dans leur alimentation en comparant la valeur calorique de différents aliments. Par exemple, les bleuets et les amandes sont deux aliments nutritifs mais ils sont très différents au niveau des calories en raison des proportions de glucides, de lipides et de protéines qu’ils contiennent.

Consommer un large éventail d’aliments entiers chaque jour, notamment des fruits, des légumes, des grains entiers et des protéines maigres, fournira les calories dont les enfants ont besoin pour leur corps en pleine croissance et leur permettra de maintenir un bon niveau d’énergie.

Les enfants doivent également être sensibilisés au fait que trop peu de calories abaisse le niveau d’énergie, donne faim et peut avec le temps faire perdre du poids.

3. % de la valeur quotidienne

Le % de la valeur quotidienne (% VQ) indique la quantité de chaque nutriment contenue dans un aliment. Selon Santé Canada :

  • 5 % VQ ou moins est peu
  • 5 à 15 % VQ est moyen
  • 15 % VQ ou plus est beaucoup

4. Les éléments nutritifs de base

13 éléments nutritifs de base figurent sur le Tableau de la valeur nutritive.

Ce sont :

  • Les lipides
  • Les lipides saturés
  • Les lipides trans
  • Le cholestérol
  • Le sodium
  • Les glucides
  • Les fibres
  • Les sucres
  • Les protéines
  • La vitamine A
  • La vitamine C
  • Le calcium
  • Le fer

C’est une longue liste. Pour simplifier les choses, choisissez des aliments faibles en :

  • Sucre
  • Sodium
  • Lipides saturés

Cherchez également des aliments qui contiennent au moins 2 g de fibres ou plus.[1]

Ingrédients

Il suffit de voir la longueur d’une liste d’ingrédients pour évaluer le degré de transformation d’un aliment. Faites remarquer à vos enfants qu’avant même de lire les détails de la liste, la présence de nombreux additifs leur donne une idée de la valeur nutritionnelle.

Il est également utile de leur signaler que les ingrédients sont déclarés dans l’ordre décroissant de leur poids. On trouve donc en début de liste les ingrédients présents en plus grande quantité.

Les enfants plus âgés seront sans doute interessés de savoir combien de noms différents peuvent servir à identifier un seul ingrédient. Par exemple, 20 sortes de sucres peuvent être incluses dans la liste des ingrédients : le sirop de maïs à haute teneur en fructose, le glucose, le dextrose, et bien d’autres.

Allergies et intolérances

Environ 7 % des enfants au Canada ont une allergie alimentaire.[2] Il s’agit d’un problème majeur pour les enfants d’âge scolaire, et beaucoup d’écoles interdisent les aliments qui renferment des allergènes tels que les arachides et autres fruits à coque.

Il est important que les enfants soient capables de vérifier la présence d’allergènes sur les étiquettes nutritionnelles, qu’ils aient eux-mêmes une allergie ou non. La liste des ingrédients est le premier emplacement à consulter. Afin de réduire le risque de réaction indésirable, aidez-les à reconnaître les principaux déclencheurs sur cette liste :

  • Arachides
  • Fruits à coque (noix)
  • Soja
  • Blé
  • Œufs
  • Lait
  • Poisson
  • Fruits de mer
  • Sésame
  • Sulfites
  • Moutarde

Par précaution, certains produits peuvent porter la mention « Peut contenir » identifiant des allergènes.

Allégations nutritionnelles et de santé

Certaines étiquettes affichent des renseignements additionnels en rapport avec un nutriment ou une allégation santé. Ces allégations peuvent être des outils amusants permettant aux enfants de faire le lien entre différents nutriments et leurs effets bénéfiques sur la santé.

Par exemple, servez-vous de l’allégation suivante pour enseigner aux enfants le rapport entre le calcium, la vitamine D et la santé des os : « Une alimentation saine comprenant une quantité adéquate de calcium et de vitamine D et une activité physique régulière favorise la formation d’os solides et peut réduire le risque d’ostéoporose ».

De même, identifier l’allégation « contient des acides gras oméga-3 » peut facilement mener à une discussion sur les bons lipides. Vu la multitude de formulations en rapport avec les allégations, vous serez surpris de tout ce qu’elles peuvent vous apprendre.

Les enfants peuvent à tout âge saisir l’idée que manger sainement donne de l’énergie et rend leur corps heureux. En enseignant très tôt à vos enfants comment déchiffrer les étiquettes des aliments, vous les équipez d’un outil important qui leur permettra de faire des choix alimentaires judicieux en grandissant. En un rien de temps, ils feront leur épicerie et leur propre cuisine santé… et peut-être la vôtre aussi.

Références :

[1] Agence canadienne d’inspection des aliments. Allégations relatives aux fibres alimentaires. Gouvernement du Canada. Consulté le 20 mars 2019. Données obtenues de : www.inspection.gc.ca/aliments/exigences-et-documents-d-orientation/etiquetage-normes-d-identite-et-classification/pour-l-industrie/teneur-nutritive/exigences-particulieres-concernant-les-allegations/fra/1389907770176/1389907817577?chap=12%7but1%7d

[2] Soller L, Ben-Shoshan M, Harrington DW, et al. Overall prevalence of self-reported food allergy in Canada. J Allergy Clin Immunol, 2012; 130(4):986-8.