Select Page

Lecture – 2 minutes

Le mal des transports, qui survient lorsque le système nerveux central reçoit des messages différents de systèmes sensoriels comme l’oreille interne, les yeux et les muscles, peut vous obliger à mettre un terme à votre voyage. Cela se produit en règle générale lorsque vous êtes en voiture ou à bord d’un bateau ou d’un train en mouvement et peut causer des symptômes tels que des nausées, des vomissements, de la transpiration, des étourdissements et des maux de tête. Heureusement, ces symptômes sont généralement légers et temporaires, mais il existe certaines mesures préventives qui peuvent vous aider à éviter le mal des transports et contribuer à ce que tout se passe bien lors de votre prochain voyage.

Le mal des transports vous a-t-il empêché de profiter d’aventures qui se sont présentées au cours de votre vie ? Voici 5 façons clés de vaincre le mal des transports :

Conseil n° 1 – Reposez-vous suffisamment la veille de votre départ. Essayez de vous coucher avant 22 h afin de profiter d’une bonne nuit de sommeil. En cas de décalage horaire, songez à prendre de la mélatonine qui vous aidera à prolonger la durée totale de votre sommeil et à reprogrammer votre horloge interne.

Conseil n° 2 – Respirez le plus d’air frais possible avant votre voyage et faites des exercices de respiration profonde, que vous soyez à l’intérieur ou à l’extérieur.

Conseil n° 3 – Découvrez les bienfaits du gingembre. Des études cliniques ont prouvé que le gingembre réduit les symptômes associés au mal des transports et au mal de mer, tels que la nausée et les vomissements [1],[2]. En phytothérapie, le gingembre peut également aider à soulager les troubles digestifs, notamment  la perte d’appétit, les spasmes digestifs et l’indigestion, ce qui en fait un remède utile en voyage. Vous pouvez l’utiliser de différentes façons : essayez de mâcher un petit morceau de racine de gingembre frais, de boire une tisane au gingembre ou de mâcher de l’extrait de gingembre normalisé avant de partir pour votre prochaine destination.

Conseil n° 4 – Évitez de boire de l’alcool et des boissons contenant de la caféine, restez hydraté en buvant de l’eau et mangez de petits repas contenant des protéines, telles que des noix, des œufs et des haricots.

Conseil n° 5 – Utilisez des bracelets anti-nausées ou d’acupression pour réduire les symptômes. Placez le bracelet environ 5 centimètres (2 pouces) au-dessus du pli intérieur du poignet, sur un point de pression appelé péricarde 6, connu en médecine chinoise pour aider à soulager les nausées.

Voici d’autres conseils pour aider à réduire le mal des transports : toujours s’asseoir dans le sens de la marche dans un autobus ou un train, éviter de lire pendant le trajet et en voiture, être le conducteur plutôt que le passager, si  possible.

Pour un soutien supplémentaire, essayez les produits de santé naturels dont l’efficacité contre le mal des transports a été démontrée.

Soulagement des nausées de Webber Naturals est une préparation à base de gingembre naturel qui contient de l’extrait de gingembre hautement concentré dans un comprimé à croquer pratique. Édulcorés naturellement avec du xylitol et de la stévia, ces comprimés offrent un soutien immédiat contre le mal des transports.

Voyage confortableMC de Webber Naturals qui contient du gingembre et de la mélatonine pour offrir un soutien naturel à action rapide contre la nausée due au mal des transports, constitue une autre option. Ce produit favorise également un sommeil réparateur en rétablissant temporairement votre cycle veille-sommeil.

 

Exonération de responsabilité : Les renseignements qui précèdent sont offerts à des fins d’information seulement et ne devraient pas servir à l’autodiagnostic ou à l’autotraitement de maladies qui devraient d’abord être évaluées et prises en charge par un praticien de la santé qualifié.

Références :

    1. Santé Canada. Monographie – Ginger. Tiré de : http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=99& [Accès : 22 juin 2018]
    2. Grøntved A, Brask T, Kambskard J, et al. Ginger root against seasickness. A controlled trial on the open sea. Acta Otolaryngol.1988; 105(1-2):45-9.