La leptine est une hormone qui aide à gérer l’appétit. Le mot leptine vient du grec leptos, qui veut dire « mince ». La leptine est produite par les cellules adipeuses du corps et les entérocytes de l’intestin grêle. Elle agit en signalant au cerveau combien d’énergie est stockée sous forme de graisse. La leptine régule le métabolisme, la faim et la dépense énergétique.

La leptine et son rôle dans la gestion du poids

Du fait que la leptine est principalement produite par les cellules adipeuses, les taux de leptine sont directement reliés à la quantité de graisse dans le corps. Lorsque l’organisme fonctionne normalement, les cellules adipeuses produisent de la leptine qui agit sur l’hypothalamus du cerveau pour transmettre un message de satiété. Cependant, lors de la prise de poids, l’organisme devient moins sensible aux taux de leptine, on parle alors de résistance à la leptine. Chez les personnes en surpoids, les taux de leptine sont élevés mais le cerveau ne reçoit pas le message qu’il faut cesser de manger. Ce qui peut aboutir à une prise de poids difficile à perdre.

Il est important de maintenir des taux de leptine sains pour rester mince, pour penser clairement et pour rester d’humeur égale. Une bonne alimentation contribue au maintien d’une leptinémie normale. Si votre apport calorique est constamment en  déficit, c’est à dire si vous adhérez à un régime hypocalorique strict par exemple, vous abaisserez vos taux de leptine et ralentirez votre métabolisme. Or un métabolisme lent constitue un obstacle à la perte de graisse.

Qui plus est, trop de leptine peut également être néfaste. Si vous mangez plus que ce dont vous avez besoin pour maintenir votre poids, vous pouvez devenir résistant à la leptine. Les récepteurs de la leptine deviennent insensibles et l’organisme n’est plus en mesure de reconnaître que le taux de graisse corporelle est trop élevé. La résistance à la leptine poussera votre corps à conserver la graisse corporelle et vous empêchera de perdre du poids.

8 moyens de bien réguler les taux de leptine

1. Mangez suffisamment de fibres

Augmentez votre apport journalier de fibres en consommant des aliments tels que les céréales entières, les légumineuses et les flocons d’avoine.     Les fibres favorisent la satiété et ce faisant, amènent le tractus intestinal à signaler au cerveau de libérer de la leptine.

2. Limitez votre consommation de fructose

Le fructose, plus particulièrement le sirop de maïs riche en fructose, inhibe les récepteurs de la leptine. Les principaux coupables sont les aliments transformés car le fructose étant bon marché, on le retrouve souvent dans les sodas, les biscuits et les autres collations sucrées. Le moyen le plus aisé d’éliminer le fructose de votre alimentation consiste à manger des aliments entiers, des aliments qui conservent le plus possible leur caractère naturel.

3. Mangez des glucides complexes

Bannissez les glucides simples (raffinés, sucrés, transformés, et généralement blancs) car ils font monter la glycémie en flèche, favorisent la résistance à l’insuline et perturbent la production de leptine. Mangez plus de légumes et de fruits pour augmentez votre consommation quotidienne de glucides complexes. Ce sont d’excellentes sources de fibres et d’eau qui envoient un message de satiété à votre cerveau en ajoutant peu à la charge calorique. Vous pouvez également consommer de l’avoine et des pâtes aux grains entiers, du quinoa et du riz brun en modération.

4. Mangez des protéines au petit déjeuner

Non seulement les protéines rassasient et donnent de l’énergie au corps pour la journée, mais elles activent également le taux de leptine. Essayez de ne pas trop compter sur les céréales car elles renferment des lectines qui se lient aux récepteurs de la leptine, ce qui fait obstacle à l’activité de la leptine.

5. Prenez des oméga-3

Augmentez votre consommation d’acides gras oméga-3, soit en prenant un supplément, soit en mangeant plus d’aliments qui en contiennent, comme le saumon et la sardine. Les oméga-3 peuvent aider à élever les taux de leptine en favorisant une saine réponse inflammatoire. De plus, les oméga-3 augmentent la sensibilité à la leptine.

6. Évitez les restrictions caloriques strictes

Quand le corps ne reçoit pas suffisamment d’éléments nutritifs, il cesse graduellement de fonctionner et la production d’hormones est entravée. Le métabolisme ralentit ainsi que la production de leptine. Pour la plupart des gens, la perte de poids est bénéfique à la production de leptine car un poids santé a un effet régulateur sur les hormones.

7. Adoptez l’entraînement par intervalles à haute intensité

Faites des exercices à haute intensité de courte durée. Ceci stimule de fortes sécrétions d’hormone de croissance, qui active les mécanismes de combustion des graisses de l’organisme et favorise la régulation des taux de leptine.

8. Dormez plus

Respectez les 8 heures de sommeil recommandées. Si vous ne vous reposez pas assez, votre corps produira moins de leptine et plus de ghréline, l’hormone qui envoie des signaux de faim. En manque de repos, le corps commence à produire de la ghréline et ne produit pas de leptine.

Lors d’une récente étude, on a noté chez les personnes qui n’avaient pas bien dormi un taux de leptine diminué de 15 % par rapport aux personnes ayant bénéficié d’une bonne nuit de sommeil, or normalement, le taux de leptine monte durant le sommeil. S’il vous est déjà arrivé de ressentir plus la faim après avoir mal dormi, c’est parce que vos taux de leptine avaient chuté et que votre cerveau vous signalait le besoin de manger.

Même si on entend peu parler de la leptine, il s’agit d’une hormone très importante qui joue un rôle crucial dans le bien-être général, principalement au niveau du métabolisme, de la dépense énergétique et des signaux de la faim. Le maintien de vos taux de leptine dans les limites de la normale, vous aidera à gérer votre appétit et à rester en pleine forme sur le long terme.